Articles

Derniers articles parus sur VSL :

Les ULTRASONS :

Nouvelle Technique de Pointe contre le GLAUCOME

Le Glaucome est causé par une Hyper Pression Artérielle

D’abord réservée aux glaucomes non contrôlés par les collyres et la chirurgie, la technique par ultrasons est disponible aujourd’hui même pour les personnes tolérant mal les collyres, y compris avant tout recours chirurgical.

Traitements actuels du Glaucome : Collyres/Chirurgie/Laser

Les traitements actuels varient en fonction du type de glaucome et de la gravité de la maladie.A un stade initial, on utilise des collyres contenant des prostaglandines ou des bêtabloquants qui diminuent la production de l’humeur aqueuse, ou favorisent son élimination. A un stade intermédiaire, on utilise le laser qui facilite l’évacuation de l’humeur. Dans les cas résistants, on a recours à la chirurgie via une incision sous la paupière dans la paroi de l’œil, ce qui va permettre l’écoulement de l’humeur. Le traitement par laser ou par acte chirurgical consiste à agir directement sur l’obturation du trabéculum, lefiltre de l’humeur aqueuse.

Un procédé pas trop invasif :

Le procédé est un traitement mini-invasif opéré par le chirurgien, qui procède à de très fines incisions ou perce de micro-trous par laser, en vue de faire baisser la pression intraoculaire,en accélérant l’évacuation du liquide en excès ou d’en limiter la production. L’objectif : rétablir un nouvel équilibre intraoculaire. Le laser diode est un autre type de traitements usuels utilisé dans les glaucomes résistants aux traitements médicaux ou chirurgicaux conventionnels. Ce procédé s’appelle Cyclodestruction par laser e ta pour finalité la destruction des procès ciliaires,formant des petites glandes derrière l’iris, qui ont pour rôle essentiel la sécrétion de l’humeur aqueuse.

image
Traitement par Ultrasons : Une Innovation de Haut Technicité

La Cyclodestruction peut être aussi réaliséeà l’aide des ultrasons focalisés de forte intensité. Cette Cyclodestruction par ultrasons fait appel à du matériel de haute technologie, qui permet de coaguler le corps ciliaire et de réduire la production de l’humeur aqueuse de manière efficace et durable.Cette nouvelle technique est généralement mieux tolérée et à moindre risque que les interventions de cyclodestruction traditionnelles. L’intervention est réalisée sous anesthésie localeet en ambulatoire etdure seulement deux minutes.
Quelque soit le procédé utilisé, on ne peut guérir un glaucome de quelle nature qu’il soit, mais on peut freiner très efficacement son évolution, pour empêcher la destruction du nerf optique.

Le Bien-être des Yeux :

Une alimentation équilibrée et des précaution quotidiennes

Le rôle des vitamines :
image

Les vitamines fournies par les légumes et les acides gras en oméga 3 contenus dans le poisson sont autant d’éléments naturels nécessaires au bon fonctionnement de votre vision. La vitamine A retarde les problèmes de vue liés à l’âge, la vitamine E limite le risque de cataracte et la vitamine B assure le bon fonctionnement des nerfs optiques. La consommation de poisson permet quant à elle d’apporter les nutriments indispensables à l’entretien des membranes oculaires. Manger des légumes et des fruits pour leurs antioxydants, du poisson gras pour son OMEGA 3, ne pas manger trop sucré ou trop salé, s’hydrater en boissons naturelles sans sucre…sont autant de précautions à prendre au quotidien pour booster votre vue et la prévenir de toute pathologie.

Protégez vos yeux des rayons UV et de la lumière artificielle

Protéger vos yeux du soleil est essentiel lorsque l’on sait que l’exposition aux rayons ultraviolets sans protection peut causer des dommages irréversibles et développer la cataracte ou la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Âge (DMLA). Offrez-vous donc une paire de lunettes capable de bloquer 100 % des rayons UVB et UVA et évitez de regarder directement le soleil. Par ailleurs, vous utilisez des écrans dans votre vie personnelle comme dans notre vie professionnelle : Télévisions, cellulaires, ordinateurs… S’ils ne peuvent déclencher des problèmes oculaires graves d’ordre anatomique, ils peuvent par contre provoquer de la sécheresse et de la fatigue oculaire. Il faut donc limiter votre exposition aux écrans et faire une pause toutes les 20 minutes, lors de l’utilisation de vos écrans. En cas de réelle gêne, vous pouvez protéger vos yeux davantage, en utilisant des lunettes anti lumière bleue, ou en lubrifiant vos yeux avec des larmes artificielles. D’autres gestes simples qu’il faut adapter dans sa vie de tous les jours sont essentiels à la bonne santé de vos yeux, tels poser des tranches de concombre sur les yeux pour les reposer avant de dormir, laver ses mains avant de se frotter les yeux, dormir suffisamment pour éviter la fatigue oculaire, éviter la fumée…

image
Protégez vos yeux des rayons UV et de la lumière artificielle
Les yeux sont tellement précieux que les protéger est un acte de bon sens fort recommandé. C’est aussi notre unique Sens pour garder un regard sur le monde extérieur.

Comment voyons-nous ?

L’œil est conçu pour capter les rayons lumineux, émis ou réfléchis par notre environnement extérieur, selon un ensemble de mécanismes ultra performants. Ce sont donc ces rayons lumineux qui déterminent les formes, les couleurs et le relief des objets que nous percevons.


Toutes les composantes de l’œil participent à la conversion de la lumière en images. Chaque composante ou structure interne de l’œil a un rôle bien déterminé, tels que : La cornée : une paroi très sensible à la lumière, qui agit comme une fenêtre par laquelle les rayons lumineux pénètrent dans l’œil. Elle a un rôle de focalisation des images sur la rétine.


L’iris : donne la couleur aux yeux, en fonction de la pigmentation de la membrane. La pupille : est une ouverture circulaire située au centre de l’iris, permet de laisser passer la lumière et de contrôler son flux, en fonction de la luminosité. Le cristallin : une lentille transparente placée derrière l’iris, qui a pour rôle de concentrer les rayons lumineux et de les projeter sur la rétine. C’est également l’organe d’accommodation, qui permet à l’œil d’ajuster la vision à toutes distances. La rétine : une membrane fine constituée de millions de cellules nerveuses photo-réceptrices, qui transmettent l’information visuelle vers le cerveau via le nerf optique. Elle est constituée de cônes, sensibles au détail des formes et des couleurs, ainsi que des bâtonnets, sensibles à la perception des contours mouvements, notamment dans l’obscurité..

Le nerf optique : transmet les informations reçues par les yeux vers le cerveau, au niveau du cortex visuel. C’est lui qui permet au cerveau d’enregistrer, d’interpréter et de traduire les images. La vision binoculaire permet de voir en 3 dimensionsLa vision binoculaire est le processus visuel qui permet d'obtenir la vision en relief, à partir d'informations fournies simultanément par les deux yeux. En effet, nos yeux transmettent chacun une image vue sous un angle très légèrement différent. Le cerveau utilise cette différence et fusionne les deux images reçues sous forme d'une seule image en 3 dimensions ou stéréoscopique (vision 3D). Cette différence permet également à l’œil d’évaluer les distances et de contrôler les mouvements oculaires.
image
Comment voyons-nous ?

L’œil est conçu pour capter les rayons lumineux, émis ou réfléchis par notre environnement extérieur

L’Exophtalmie ou la Protrusion :

Au problème esthétique s'ajoute un problème fonctionnel. Quand le globe oculaire sort de sa cavité, les paupières ne peuvent plus se refermer, ce qui provoque la plupart du temps des irritations de la cornée (kératites).

L’exophtalmie peut, dans des cas extrêmes, créer une forte pression sur le nerf optique, entrainant un grand risque de cécité.

Causes et Diagnostic de l’Exophtalmie


Parfois, l'exophtalmie chez l’adulte a une origine congénitale mais la plupart du temps, elle est associée à un dérèglement de la thyroïde, une glande endocrine qui se met à fabriquer trop d'hormones, provoquant ainsi une augmentation anormale de la masse graisseuse et musculaire contenue dans la cavité orbitaire. Il s’ensuit un gonflement des tissus situés derrière et autour de l’œil, poussant le globe oculaire vers l’avant.


Les autres causes sont rares et comprennent notamment des tumeurs latentes, un saignement derrière l’œil, un glaucome juvénile, un traumatisme… Chez les enfants, la cause la plus fréquente reste l’infection.

Par ailleurs, l’Exophtalmie peut être isolée ou associée à d’autres symptômes, comme une baisse de l'acuité visuelle, une vision double (diplopie), un strabisme, des rougeurs persistantes…

Le diagnostic ophtalmologique pour évaluer la gravité de l’Exophtalmie fait appel à des examens spécifiques, à travers notamment:
-L’exophthalmométrie : pour mesurer le degré de prostrusion du globe oculaire ;
-L’IRM ou la Tomodensitométrie : lorsque la prostrusion touche un seul œil ;
-Des analyses de sang : pour évaluer la fonction de la thyroïde.

Traitement de l’Exophtalmie : la chirurgie en dernier recours


A l’issue de ces examens, l’ophtalmologue prescrit un traitement médical ou chirurgical, en fonction du diagnostic.Généralement, les remèdes employés sont :
Les gouttes ophtalmiques ;
Les corticostéroïdes servant à soulager l’inflammation ;
La chirurgie afin de réparer les artères et les veines malades ;
La chimiothérapie et la radiothérapie pour le traitement des tumeurs.

En cas de pathologie d’origine thyroïdienne, qui est la cause la plus fréquente de l’Exophtalmie, la prise d’un médicament antithyroïdien sur plusieurs mois permet souvent de rétablir un taux normal d’hormones thyroïdiennes. L’ablation chirurgicale de la thyroïde et la prise d’hormones de substitution, ou sa destruction par iode radioactif peuvent aussi être proposées, ainsi qu’un traitement à base de bêtabloquants.Dans les cas les plus graves, une intervention chirurgicale s’impose qu’on appelle décompression chirurgicale de l'orbite. Cette opération consiste à réduire la graisse et l'os de la cavité orbitale, pour permettre au globe de retrouver sa place normale. 

image
L’Exophtalmie: Un Dérèglement de la Thyroïde,cause principale des Yeux Exorbités

Au problème esthétique s'ajoute un problème fonctionnel. Quand le globe oculaire sort de sa cavité, les paupières ne peuvent plus se refermer, ce qui provoque la plupart du temps des irritations de la cornée (kératites).

Facteurs à risque, traitement et Prévention de l’Orgelet

Les personnes susceptibles de développer un Orgelet sont celles sujettes au diabète, à l’immunodépression, à un traitement à base de corticoïdes ou la blépharite, une inflammation chronique des paupières. D’autres facteurs à risque constituent une cause possible de l’Orgelet, tel le port des lentilles de contact, l’utilisation des produits cosmétiques contaminés, une sécheresse oculaire, une mauvaise hygiène…


La plupart du temps, un Orgelet ne nécessite pas de traitement et se guérit en quelques jours. Il est conseillé d’appliquer une compresse humide sur l’œil plusieurs fois par jour.

Si l’Orgelet se montre persistant, un traitement antibiotique en usage externe à base de collyre ou de pommade peut être prescrit. Le but est de soigner l’infection et d’éviter une récidive. Une incision chirurgicale de l’Orgelet peut être envisagée dans des cas avancés, notamment si les médicaments s’avèrent inefficaces.

L’Orgelet est contagieux, vu que c’est une infection bactérienne, il est nécessaire de prendre quelques précautions pour éviter sa propagation, son aggravation ou sa récidive :
-utilisez toujours une nouvelle compresse stérile sur les yeux,
-Lavez-vous les mains avant et après avoir touché l’orgelet, en vue d’éviter la prolifération des bactéries,
-Evitez d’utiliser des produits cosmétiques sur l’infection et ne les partagez surtout pas avec quelqu’un d’autre,
-Faites en sorte que vos lentilles de contact, si vous les portez, soient toujours propres. 

image
L’Orgelet, une infection bactérienne de la paupière contagieuse

On distingue plusieurs types d’Uvéite : antérieure, intermédiaire, postérieure et diffuse

-L’Uvéite antérieure, la plus courante, est une inflammation affectant l’iris ou le corps ciliaire ;
-L’Uvéite intermédiaire, concerne les substances remplissant l’œil, à savoir l’humeur vitrée ou la substance gélatineuse ;
-L’Uvéite postérieure, touche les couches postérieures de l’œil comme la choroïde ou la rétine ;
-L’Uvéite diffuse, désigne une inflammation aussi bien dans la partie antérieure que postérieure de l’œil. Par ailleurs, on distingue :
-une Uvéite aiguë, qui dure de quelques semaines à plusieurs mois avant de guérir ;
-une Uvéite chronique, dont les symptômes s’étendent sur plusieurs années et parfois ne guérissent jamais totalement.

Symptômes et causes de l’Uvéite


Les symptômes de l’Uvéite sont variables, selon la partie de l’Uvée concernée :

-L'Uvéite antérieure, atteint la zone de l'iris et donne un œil rouge et douloureux, qui s'accompagne de signes d'irritation et de photophobie ;
-L'Uvéite intermédiaire, atteint le corps vitré et peut se traduire par une baisse de l'acuité visuelle et la perception de petites taches noires ;
-L'Uvéite postérieure, touche la choroïde et la rétine et entraine également des troubles visuels, avec baisse de l'acuité visuelle ; impression de flou et perception de taches noires plus ou moins mobiles dans le champ visuel.
-L’Uvéite diffuse, associe les trois formes précédentes. La cause de l’Uvéite est en général inconnue.


Toutefois, Il existerait une prédisposition génétique dans l’apparition d’une Uvéite.Les facteurs de risque pour attraper une Uvéite peuvent être associés à une infection, telle la toxoplasmose, la tuberculose, l’herpès ou la syphilis. De même, le risque de développer une Uvéite est plus élevé lorsque l’on souffre d’une maladie auto-immune ou d’une inflammation comme la colite ulcéreuse.

Diagnostic et traitement de l’Uvéite


Le Diagnostic de l’Uvéite nécessite au préalable des tests ophtalmologiques précis, tels l’examen à la lampe à fente et l’ophtalmoscopie, en vue de déterminer les causes apparentes au fond de l’œil.La réalisation de tests supplémentaires, tels une OCT (Tomographie de Cohérence Optique), un test de champ visuel ou une angiographie de rétine, peuvent aussi s’avérer nécessaire, pour évaluer des possibles complications causées par l’inflammation (cataracte, glaucome, œdème rétinien…).
En outre, la réalisation d’analyses sanguines ou des radiographies, visant à préciser la cause de l’uvéite peuvent aussi être effectués.Le traitement prescrit dépend du type d'Uvéite et de sa cause, lorsqu'elle est connue. En général, le traitement repose sur des anti-inflammatoires associés à des collyres, pour réduire l'inflammation.
Si l'Uvéite est associée à une maladie infectieuse, des antibiotiques peuvent être prescrits. Dans les cas les plus sévères, un traitement à base d'immunosuppresseurs peut s'avérer nécessaire. La chirurgie n'est que rarement utilisée.

Non traitées, les Uvéites peuvent abîmer rapidement l’œil et avoir des conséquences graves, voir provoquer une cécité. Elles peuvent par exemple entraîner une baisse irréversible de la vision ou causer des glaucomes, des problèmes au niveau du nerf optique ou de la rétine, une cataracte… Les complications sont moins fréquentes concernent plus particulièrement l’Uvéite antérieure. Quant à l’Uvéite diffuse, elle est la seule qui peut avoir les conséquences les plus graves.
image
L’Uvéite : une inflammation oculaire pouvant causer une cécité

Evolution et dépistage de l’hypermétropie

L'hypermétropie est particulièrement répandue chez l’enfant et peut disparaître si elle est faible, avec la croissance de l'œil et son allongement. Mais en cas d’hypermétropie fortement prononcée, l’enfant aura tendance à développer un strabisme dit accommodatif. Par contre, si l’enfant a en plus une grande différence de réfraction entre les 2 yeux, il peut alors être sujet à une amblyopie.
À l'âge adulte, l’hypermétropie peut être associée à l'apparition précoce (avant 40 ans) d'une presbytie, un défaut de mise au point du cristallin qui, avec l’âge, perd de sa souplesse et de sa capacité à se bomber pour accommoder.
Le diagnostic de l’hypermétropie est réalisé par un ophtalmologiste, grâce à un simple examen de l'œil et une série de tests de la vision, tels un test de mouvement des yeux, un examen de réfraction ou encore, un examen de la rétine.
Les risques de devenir hypermétrope sont plus élevés lorsque l'on a un membre de sa famille hypermétrope. L'hypermétropie peut avoir également une origine génétique.

Traitement de l’hypermétropie: la chirurgie réfractive s’impose :


Le traitement de l’hypermétropie dépend de l'âge auquel l'hypermétropie est diagnostiquée. Chez les plus jeunes ou sans présence de symptômes, la correction de l'hypermétropie n'est pas toujours nécessaire. L'œil peut être capable de corriger lui-même le trouble en accommodant de façon efficace.

Mais lorsque que la vision est troublée et que l'œil n'arrive plus à compenser les effets de l'hypermétropie, le traitement devient nécessaire, dont le plus classique est le port de lunettes ou des lentilles de contact adaptées, en vue de compenser la mauvaise courbure de la cornée de l'œil.Aujourd’hui, grâce à la chirurgie réfractive, de nouveaux procédés font appel à la haute technologie pour corriger définitivement ce défaut de vision, après l’âge de 18 ans, avec une grande fiabilité et en quelques minutes seulement. 
Deux solutions sont ainsi envisageables en fonction du degré de l’hypermétropie et de l’épaisseur de la cornée :
-La technique du laser : dans le cas des faibles et moyennes hypermétropies, une intervention chirurgicale au laser PKR, Lasik ou Relex permet de sculpter la cornée afin d’augmenter sa courbure et d’adapter le point de rencontre de la lumière pour corriger le défaut visuel.

-La technique de l’implant : dans le cas des fortes hypermétropies, la correction consiste à insérer une lentille artificielle, appelée Implant Intraoculaire, devant ou derrière l’iris. L’implant permet de corriger la vision hypermétrope en adaptant le point de rencontre de la lumière sur la rétine.

 Pour un enfant qui a développé un strabisme persistant après l'âge de 18 ans, on peut faire appel à la chirurgie par laser pour corriger l'hypermétropie et faire disparaître le strabisme en même temps

 

image
L’Hypermétropie : un traitement définitif par laser ou par implant

Comment devient-on Astigmate ?

L'Astigmatisme est une anomalie du système optique de l’œil, au niveau de la Cornée ou du Cristallin, parfois des deux, qui implique un manque de fixité de l'image sur la Rétine. L'Astigmatisme est donc dû à une déformation de courbure de la Cornée ou du Cristallin, qui n'a pas la forme sphérique normale. Ainsi, une image sera projetée sur différents points de la Rétine, ce qui génère une image floue.Rappelons que lorsque les rayons de lumière passent par la Cornée (surface transparente de l'œil), leur trajectoire devrait être suffisamment courbée pour atteindre la Rétine, membrane photosensible qui tapisse le fond de l'œil. Le Cristallin est, par ailleurs, chargé de la mise au point, comme un objectif d’un appareil photo.Bien que l'Astigmatisme cornéen soit le plus fréquent, l’Astigmatisme dû à la déformation du Cristallin, une lentille naturelle transparente à l’intérieur de l’œil, cause aussi des troubles de vision plus au moins sévères. Si les deux déformations sont associées, on parle alors d'Astigmatisme total.Les causes exactes de l'Astigmatisme sont en général méconnues, mais on lui attribue une tendance héréditaire. Certaines personnes naissent avec ce défaut optique. D'autres l'acquièrent par la suite, parfois après une blessure, une intervention chirurgicale ou une affection oculaire.

Traitement de l’Astigmatisme : la Chirurgie Réfractive en pôle position :

Le traitement classique de l’Astigmatisme consiste à porter des lunettes de vue ou des lentilles de contact, en vue de compenser le défaut visuel. Toutefois, ces dispositifs ont l’inconvénient de procurer une gêne permanente, avec la contrainte d’un suivi régulier, en changeant fréquemment verres ou lentilles. La Chirurgie Réfractive apporte aujourd’hui des solutions radicales pour traiter l’Astigmatisme, en permettant une récupération d’une vision nette en quelques jours, tout en se débarrassant définitivement des lunettes de vue ou de lentilles de contact. Un vrai miracle technologique, redonnant espoir à des millions de patients, qui aspirent à vivre librement et sans contraintes.La Chirurgie Réfractive fait alors appel au traitement par Laser ou par Implant artificiel, 2 procédés techniques de haute précision, déclinés avec des variantes, en vue de traiter définitivement toute forme d’Astigmatisme.Le choix du procédé technique approprié dépend d’un diagnostic précis préopératoire, qui permettra au chirurgien de déterminer la technique à adopter. 

Parmi les nombreux paramètres du diagnostic, on peut citer :
l’âge du patient ; la présence d’une Myopie ou d’une Hypermétropie associée, l’origine de l’Astigmatisme (Cornée ou Cristallin), l’épaisseur de la cornée, la présence d’une Cataracte... A noter que la Chirurgie Réfractive ne peut être effectuée que sur des yeux en bonne santé et non infectés. Elle n'est pas recommandée pour les enfants et les adolescents, car leur vision est encore en évolution.

Techniques de la Chirurgie Réfractive: Laser ou Implant Artificiel


1/Technique du Laser : indiquée en général aux faibles et moyens astigmatismes. L’intervention chirurgicale au Laser consiste à remodeler la Cornée et à l’arrondir, ce qui permettra aux rayons lumineux de converger normalement sur un seul point focal de la Rétine et de projeter une image nette.Les variantes de la technique Laser se déclinent en Laser PKR, Laser LASIK et le dernier en date, le Laser RELEX SMILE, qui utilise une technologie allemande d’avant-garde et procure une satisfaction totale. La Technique Laser, quelque soit le procédé utilisé, peut corriger en même temps une Myopie ou une Hypermétropie associée.


2/Technique de l’Implant : indiquée dans les cas non opérables au Laser et pour de forts astigmatismes.La correction consiste à insérer une lentille artificielle de dernière génération appelée Implant Intraoculaire Torique, devant ou derrière l’Iris, ce qui permettra de remédier à l’imperfection de la Cornée et de retrouver une vision nette. Parfois, on utilise un traitement guidé par aberrométrie ou topographie. A noter que dans certains cas particuliers, il est nécessaire d’associer les deux techniques Laser et Implant, pour avoir de meilleurs résultats.Par contre, si l’Astigmatisme est associé à une Cataracte, on remplace également le Cristallin usé par un Implant Intraoculaire dit « aphaque », ce qui permet de traiter simultanément en une seule opération, l’Astigmatisme et la Cataracte.

Le Progrès Technologique s’impose donc pour traiter définitivement Astigmatisme et défaut associé éventuel, en apportant des solutions efficientes, rapides, sécurisées et très satisfaisantes.

image

Symptômes d’intolérance aux lentilles de contact

l est possible que vous souffriez d’une intolérance aux lentilles de contact si: Vos yeux piquent; Vos yeux sont rouges, secs ou irrités; Vous ressentez une sensation de corps étranger ou de grains de sable dans les yeux; Vos yeux larmoient constamment ou sont sensibles à la lumière; Votre vision est floue ou changeante; Vous clignez des yeux de façon exagérée… Si vous ressentez l’un ou l’autre de ces symptômes et qu’ils persistent, il est conseillé de consulter votre ophtalmologue, pour en déterminer la cause et vous proposez une alternative.

Complications éventuelles au port des lentilles de contact :


Certains problèmes plus au moins graves peuvent survenir avec les lentilles de contact, tels que : Une Conjonctivite : inflammation de la membrane transparente (la conjonctive) qui tapisse le pourtour de la cornée et l'intérieur des paupières. Elle se manifeste par une rougeur, une irritation, une sensation de brûlure et une augmentation des sécrétions.
Une Kératite par sécheresse lacrymale: inflammation et érosion de la cornée, dues à un manque de larmes.
Un Ulcère de cornée : une infection bactérienne aiguë et douloureuse de la cornée. Elle peut entraîner une cicatrice permanente de la cornée et altérer gravement et définitivement la vision.
Une apparition de néo-vaisseaux cornéens, due à une mauvaise oxygénation de la cornée peut imposer l’arrêt total du port… 

La Chirurgie Réfractive, une alternative recommandée A l’intolérance aux lentilles de contact :

Ne plus dépendre des lunettes, ne plus avoir à manipuler les lentilles et oublier les problèmes qu’elles peuvent engendrer! La chirurgie réfractive paraît alors comme une alternative séduisante et définitive. Un rêve pour qui veut améliorer son apparence, pratiquer des activités sportives ou exercer sa profession dans de meilleures conditions, ou tout simplement vivre sa vie de tous les jours en voyant clair, sans gêne ni contrainte.
En effet, la chirurgie réfractive a fait de tels progrès que l’on a gagné énormément en confort, sécurité et précision. Grâce à la chirurgie réfractive, 95% des yeux opérés retrouvent en un seul traitement une acuité visuelle permettant de supprimer définitivement lunettes et lentilles.

Aujourd’hui le rêve de tous les porteurs de lunettes est devenu réalité : un large choix de techniques opératoires s'offre au chirurgien lui permettant de corriger presque toutes les anomalies de la vision. Que ce soit par Laser ou par Implant intraoculaire, une multitude de solutions adaptées sont proposées.

image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
  • Image
background

Nos conseillères sont à votre service du lundi au vendredi de 8h30 à 18h et samedi de 08h30 à 12h30.

Pour toute demande d'information, veuillez remplir le formulaire ci-dessous,

sinon appelez nous directement au +212 661 654 869/+212 522 999 757

Libérez - vous de vos lunettes !

Message