Quels sont les types, les causes et les symptômes de l’uvéite?

L’uvéite se produit lorsque la couche médiane du globe oculaire s’enflamme (rouge et enflé). Cette couche, appelée uvée, possède de nombreux vaisseaux sanguins qui nourrissent l’œil. L’uvéite peut endommager les tissus oculaires vitaux, entraînant une perte de vision permanente.

Les types de l’uvéite :

Il existe 3 types d’uvéite. Ils sont basés sur la partie de l’uvée qui est affectée.

Uvéite antérieure: est un gonflement de l’uvée près de l’avant de l’œil. Cela commence soudainement et les symptômes peuvent durer plusieurs semaines. De plus, Certaines formes d’uvéite antérieures sont en cours, tandis que d’autres disparaissent mais continuent de revenir.

Uvéite intermédiaire : est un gonflement de l’uvée au milieu de l’œil. Les symptômes peuvent durer de quelques semaines à plusieurs années.

Uvéite postérieure : est un gonflement de l’uvée vers l’arrière de l’œil. Les symptômes peuvent se développer progressivement et durer de nombreuses années.

Les symptômes de l’uvéite :

Les symptômes suivants peuvent survenir dans un ou les deux yeux. Donc, les signes et symptômes d’uvéite peuvent inclure:

  • Rougeur sévère de l’œil
  • Douleur
  • Taches sombres flottantes dans votre vision, appelées flotteurs
  • Sensibilité à la lumière
  • Vision floue

Il faut prendre en considération que les symptômes peuvent apparaître soudainement et s’aggraver rapidement, bien que dans certains cas, ils se développent progressivement. Ils peuvent affecter un ou les deux yeux.

Les causes de l’uvéite :

En effet, la cause de l’uvéite est souvent inconnue et survient fréquemment chez des personnes par ailleurs en bonne santé. Ainsi que, l’uvéite peut être associée à une autre maladie comme une maladie auto-immune ou une infection par un virus ou une bactérie.

Une maladie auto-immune survient lorsque votre système immunitaire attaque une partie de votre corps. A cet égard, les affections auto-immunes qui peuvent être accordées à l’uvéite comprennent:

  • La polyarthrite rhumatoïde
  • Rétinite à CMV
  • Virus du Nil occidental
  • Exposition à une toxine qui pénètre dans l’œil
  • Ecchymoses
  • Blessure
  • Traumatisme

Le traitement de l’uvéite :

Une personne atteinte d’uvéite qui reçoit un traitement rapide et approprié se rétablit généralement. Sans traitement, il existe un risque de cataracte, de glaucome, de kératopathie en bande, d’œdème rétinien et de perte de vision permanente.

En d’autres termes, les corticostéroïdes sont parfois également administrés sous forme de collyre (acétate de prednisolone), de comprimés ou sous forme d’injection dans l’œil. Les stéroïdes sont efficaces pour traiter l’inflammation. Avant de donner des corticostéroïdes, il est important d’éliminer les ulcères cornéens en utilisant un test de colorant de fluorescence.

Les immunosuppresseurs peuvent être recommandés si les symptômes sont très graves et qu’il existe un risque de perte de vision, ou si le patient n’a pas bien répondu aux autres thérapies.

Les gouttes ophtalmiques mydriatiques, telles que l’atropine ou le cyclopentolate, dilatent la pupille et aident l’œil à guérir. Il aide également à soulager la douleur oculaire et empêche la pupille de coller au cristallin.

Finalement, l’uvéite peut entraîner de graves problèmes oculaires si vous ne la traitez pas immédiatement. Car cette maladie provoque une inflammation de l’œil, voire elle peut provoquer une cécité dans certaines situations.

ophtec 1 1
logo 2
centre casa 1
albassar 1
zeiss 1